Displuvium

Les Subsistances
Mer. 11, 18h30 — 21h
Jeu. 12 — Dim. 15, 14h — 19h
Fragmentin
CH

installation météorologique

Displuvium est une installation qui interroge le désir de contrôle de l’humain sur son environnement naturel, en particulier sur les phénomènes météorologiques. Depuis les années 1940, certains nuages sont modifiés chimiquement par des gouvernements et autres institutions pour influencer les pluies, que ce soit pour des raisons agricoles ou même militaires. Les formes et les matières qui composent Displuvium font quant à elles référence au rôle des bassins dans l’histoire de l’Homme. Dans la Rome Antique, par exemple, les displuvium étaient placés au centre de l’habitat et faisaient office de fenêtre sur le monde, dans laquelle les Romains pouvaient s’informer du temps en surveillant la surface de l’eau. Il en est de même dans cette installation, où les gouttes d’eau du bassin sont générées par de minuscules buses sous-marines. Deux écrans affichent une carte des évènements météorologiques historiques : qu’ils aient été altérés par l’Homme ou non. Displuvium vise à montrer le lien entre l’Homme et la nature, tout en illustrant la facilité avec laquelle il est possible d’influencer des phénomènes naturels grâce aux technologies. Les défaillances qui ponctuent certaines séquences viennent aussi nous rappeler à quel point certaines choses échappent au contrôle humain.

Réalisé en collaboration avec le designer Renaud Defrancesco.

Projet présenté avec le soutien de Pro Helvetia, fondation suisse pour la culture et du Consulat Général de Suisse à Lyon.

Displuvium - fragmentin - Installation - Mirage Festival
Loading